L'exposition Crime et Châtiment au Musée d'Orsay

Publié le par CDILPDAM

      
 
Théodore Géricault

Etude de pieds et de mains
© Musée Fabre de Montpellier Agglomération – cliché Frédéric Jaulmes

" L'exposition Crime et châtiment envisage une période d'environ deux siècles : de 1791, lorsque Le Peletier de Saint-Fargeau réclame la suppression de la peine de mort, jusqu'au 30 septembre 1981, date du vote de son abolition en France. Durant toutes ces années, la littérature a créé d'innombrables personnages de criminels. Le titre de l'exposition est lui-même emprunté à Dostoïevski. Dans la presse, notamment dans les quotidiens illustrés, le crime de sang décuple par la fiction du romanesque sa puissance fantasmatique." Lire la suite de l'article

La revue TDC n° 992 du 15 mars 2010
Propose un dossier pour aller plus loin. Laurence Madeline, Conservatrice au Musée d'Orsay et Commissaire de l'exposition explique le propos de l'exposition.

Robert Badinter est l'instigateur de l'exposition. C'est à lui que nous devons l'abolition de  la peine de mort en 1981. Lire l'interview.

Pour accéder au dossier de presse de l'exposition.


Des oeuvres littéraires:

Une réflexion sur la peine de mort avec la Documentation Française

" L’abolition de la peine de mort en France en 1981 consacre un long combat deux fois centenaire, marqué par de nombreuses tentatives depuis la Révolution. Le vote de la loi Badinter par le Parlement le 9 mai remise définitivement la guillotine, tandis que le débat se focalise aujourd'hui sur la situation aux Etats-Unis." Lire la suite...

Publié dans actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article